FR-Topique-eau des Cimes

dessin topique-eau des cimes

Topique-eau des Cimes
2012
 

Le Jardin des Cimes est un jardin ouvert au public de 2,5 hectares situé près de Sallanches en Haute- Savoie. Il constitue à travers un parcours scénographié un outil de compréhension de la faune et de la flore du territoire montagneux. Ce jardin sur les pentes d’une montagne présentait une topographie à investir, un territoire à habiter le temps d’une résidence pour concevoir un dispositif d’irrigation.
 

Topique-eau des Cimes est un réseau local d’eau de pluie permettant d’irriguer un potager situé en contre-bas du jardin. En prenant en compte la forte déclivité du terrain et une intégration sensible du dispositif au paysage, il répond en quatre étapes à la récupération de l’eau, à son cheminement jusqu’à sa distribution.

 

Projet réalisé en résidence au Jardin des Cimes (Haute-Savoie) en collaboration avec l’entreprise Champ des Cimes.
Commissariat : Chloé Heyraud.
Stagiaire : Fleur Moreau

topique-eau des cimes1

Le premier élément de ce réseau est un récupérateur d’eau de pluie constitué d’une structure en fibre de verre et de textile. D’un diamètre de 3 mètres, il permet de récupérer environ 500 litres d’eau par mois, volume nécessaire à l’approvisionnement en eau du potager. L’eau de pluie se dépose sur cette structure légère et est récupérée par un répartiteur.

topique-eau des cimes2

topique-eau des cimes3

Il existe aujourd’hui des réserves d’eau de pluie commercialisées qui permettent de stocker des volumes importants d’eau (pour la plupart 300 litres) mais peu de dispositifs permettent d’acheminer cette eau vers les parcelles qui en ont besoin. Topique-eau des Cimes propose de stocker et d’acheminer le flux par un même élément : un tuyau en polyéthylène d’un diamètre de 4 cm.

Trois types de pièces en grès chamotté ont été conçues et placées dans les parcelles nécessitant un mode d’irrigation spécifique. Le premier propose un arrosage en pluie pour les semis ; connecté au tuyau, son débit peut être maîtrisé à l’aide d’une vanne. Le deuxième est un bassin pour le remplissage des arroisoirs. Enfin, le troisième consiste en un diffuseur d’eau à planter : l’eau s’écoule à travers les percements de la pièce pour irriguer le sol.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>