FR-Memoires d’une balle au bond

dessin_MMB_IDicone

Mémoires d’une balle au bond
2015
 

14 millions de balles de tennis sont utilisées chaque année, dont 10% est réintroduit dans une filière de recyclage grâce à l’opération “balle jaune”. La balle de tennis est composée d’un élastomère (EPDM) et d’une feutrine réalisée à partir de textiles recyclés. L’élastomère est transformé en revêtement de sol mais la feutrine ne trouve aujourd’hui aucune application, elle est jetée. Mémoires d’une balle au bond a pour objectif de révéler le potentiel de ce matériau, en incarnant ses nouveaux usages dans des objets expressifs.

 

Projet réalisé dans le cadre du programme Secondes Vies du matériel sportif organisé par le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère de la Ville de la Jeunesse et des Sports. Commissariat : Alexandrine Dhainaut
Stagiaires : Camille Drozdz et Camille Jégo

 

MMB_IsabelleDaëron_01LR

Hantée par le match de M. Hulot et les rebonds de balles perdues dans le film
Les Vacances de M. Hulot de Jacques Tati, Mémoires d’une balle au bond s’attache
à traduire les qualités acoustiques et physiques de la feutrine broyée des balles de tennis
à travers trois objets : une fenêtre sonore, une assise et un tapis-contenant.

MMB_IsabelleDaëron_04LR

MMB_IsabelleDaëron_03LR

MMB_IsabelleDaëron_02LR

MMB_IsabelleDaëron_06LR

 
Remerciements : Viviane Fraisse (Fédération Française de Tennis), Rosemonde Maillet et Emilie Valbousquet (Babolat),
l’entreprise ARFP et Xavier Bonsergent.
Crédits photographiques : Marie-Sarah Adenis et Isabelle Daëron
 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>